PRECURSEURS ET HERITIERS

Retour page précédente

Il s'agit là d'un sujet de grande envergure, qu'il est impossible de traiter complètement ici. Avant ESCHER, il existe des exemples connus d'oeuvres contenant des aberrations graphiques (Voir ci-dessous). Après lui, nombreux sont ceux qui se sont inspirés de ses figures impossibles ou de ses métamorphoses.
Le livre de Bruno Ernst "Des mondes impossibles" (Page bibliographie, environ 10€) présente des oeuvres d'artistes ou de chercheurs qui ont beaucoup travaillé à partir des dessins d'Escher. Ce livre est une mine d'or pour les passionnés d'illusions d'optiques et autres constructions aberrantes. On y présente aussi beaucoup d'oeuvres anciennes comportant des anomalies de constructions, voulues ou non.

D'un autre côté, beaucoup de dessins publicitaires utilisent encore maintenant leurs qualités attractives.

Ces pages en font un inventaire complété au hasard de mes contacts sur le Web ou de mes recherches documentaires. N'hésitez pas à visiter éventuellement les sites.


cliquez sur la photo 
Le plus ancien exemple de figure impossible se trouve dans une miniature datant d'avant 1025. Elle représente une Vierge en majesté au milieu d'une arcade impossible. A vous de découvrir pourquoi! Mais est-ce vraiment une erreur? Voir cette page.

cliquez sur la photo 
Cette gravure de William Hogarth réalisée en 1754 est un véritable jeu des 7 erreurs en matière de perspective. L'artiste l'a lui-même appelée "False perspective". Voir l'image agrandie et les commentaires à cette page.

cliquez sur la photo 
Avant Escher, Piranese (18ème siècle) dans ses 'prisons' sinistres, a déjà pratiqué la fausse perspective. Ci-contre une  de ses gravures qui contient une erreur de perspective.
A vous de la trouver ! Réponse dans cette page

cliquez sur la photo 

Fritz est fou des œuvres de son grand-père qui est assez génial dans le genre fantastique. Il a réalisé un site exposition dont l'adresse n'est plus bonne. Dommage !
 

cliquez sur la photo 
Clyv est illustratrice et admiratrice d'Escher. Par mail, elle m'a fait connaître ses œuvres « naïves » inspirées parfois par  le maître. Rendez vous sur son site : www.chez.com/clyv
 

cliquez sur la photo 
Serge Coletti dessine avec passion et exigence des échangeurs routiers urbains de folie. La précision du dessin et l'imagination font le lien avec Escher. Rendez vous sur son site pour en savoir plus:
http://urban-art.e-monsite.com/accueil.html